Edito
  • Bienvenue dans les 15/16 !

    Vous allez découvrir un territoire vivant, convivial, attachant, et des habitants chaleureux, solidaires et humains. Vous apprécierez ses noyaux villageois offrant des vues imprenables sur la mer, ses commerces, son patrimoine, ses plages, ses collines préservées… Des atouts méconnus et un potentiel à optimiser.
     
    Les 15/16, c’est un territoire d’avenir qui avance, se dynamise et grandit, [...]

Agenda
iCalendar
avril 2017
L Ma Me J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Les talents du 15-16

Soumis par Marseille 15-16

YOANN OKC’est Vendredi dernier qu’avait lieu la reprise des cours au Judo Club Saint Louis , cher au Président BENJAMIN André et son Professeur BENJAMIN Didier ceinture noire 4eme dan , diplômé d’état .

Prés de quarante adhérents étaient présents dés le premier soir , pour recevoir les cours dirigés par Didier , assisté de son fils Yoann .

Yoann , sous les yeux attendris de son père et de son grand père , nous faisait l’honneur de sa présence du fait qu’il aie participé le 6 Septembre dernier à la coupe d’Europe de Judo , qui s’est déroulée à Bratislava capitale de la Slovaquie .

Yoann a brillamment terminé 2eme ( médaille d’argent )dans la catégorie seniors moins de 81 kilos.

Il faut rappeler que Yoann , 21 ans , pratiquement né sur les Tatamis du Judo Club Saint Louis , fait partie de l’équipe de France des moins de 23 ans , et est promis très certainement à un brillant avenir . Il s’entraîne actuellement à Paris avec les meilleurs judokas de France .

Tous les élèves présents lui ont manifesté leurs fiertés par des salves d’applaudissements très nourries.

D’autres élèves du club suivront certainement ses traces ( il y en a déjà eu ), mettant à l’honneur notre club , ses responsables et nos quartiers Nord que nous sommes fiers de représenter .

 

 

Les cours de Judo ont lieu tous les mardi et vendredi :YOANN trois

  • 17 heures 30 à 18 heures 30 : « Petits » 5 à 7 ans .

  • 18 heures 30 à 19 heures 30 : «  moyens » 8 à 12 ans .

  • 19heures 30 à 21 heures : adultes et ados .

 

Pour tous renseignements :

  • Sur place : 16 Rue Le Châtelier – 13015 – Marseille –

  • Par téléphone : Club 04 91 60 69 18 –

  • André : 06 23 42 28 34 – Didier 06 12 32 12 02 -

Soumis par Marseille 15-16

C’est devant une nombreuse assistance que s’est déroulé au Dojo de la rue Le Chatelier, la traditionnelle cérémonie de fin de saison qui vient clôturer comme toujours une année bien remplie.

Une année particulière pour la famille BENJAMIN qui collectionne une nouvelle ceinture noire : celle de Marine BENJAMIN, 1ère Dan.

Encore une fierté familiale qui dure depuis 3 générations grâce à Mr André BENJAMIN, Président fondateur du judo Club St Louis.

Fier de son 01 - Judo Club St Louisclub qui compte une centaine de licenciés, Mr BENJAMIN annonce que la relève est dore et déjà assurée avec son fils Didier (ceinture noire, 4ème Dan et diplômé d’état) et ses petits enfants Yoan qui est l’élite du judo français (ceinture noire, 2ème Dan, membre du groupe « France » des moins de 23 ans) et Marine, précitée qui aspire à suivre les traces de « papy » André.

« Le Judo Club St Louis est une affaire de famille qui dure depuis 51 ans à la disposition de la jeunesse de nos quartiers » explique Mr BENJAMIN

Preuve du sérieux et du bon travail, de nombreux jeunes sont sortis de ce club avec des titres très honorables.

Les parents et enfants licenciés ont été récompensés par Thierry MICELI (Adjoint aux Sports et Grands évènements) :

« Ce résultat est le fruit d’une assiduité inter générationnelle. La famille BENJAMIN a créé un club familial qui entre dans la légende de nos quartiers. Mme GHALI est une fan du Judo Club St Louis et je la comprend largement »

Cerise sur le gâteau, Mr André BENJAMIN et ses nombreux adhérents présents sont heureux d’apprendre que Mme Samia GHALI, Sénateur Maire du 15/16 répond favorablement à la demande du club d’installer une climatisation dans le dojo.

Longue vie au club et rendez-vous en septembre.

Soumis par Marseille 15-16

 « Connais-tu le métier que je prépare ? »

 

Le lycée professionnel  de Saint-Henri à l’honneur,

suite au concours organisé par METIERAMA :

 « Connais-tu le métier que je prépare ? »

8 lycées ont répondu à l’appel en réalisant une courte vidéo.

Le lycée Professionnel de Saint Henri a remporté le 1er prix

grâce à sa vidéo sur le CAP Maçonnerie.

On retiendra également la remise d’une tablette numérique à  

Fatou jeune lycéenne de 1ère à Saint Exupéry.

Soumis par Marseille 15-16

Du samedi  5 au jeudi 17 juillet

Du samedi 5 au lundi 7 juillet se tiendra  pour la première fois au Pôle des Arts Visuels de l’Estaque  « Couleurs et Formes »  une  manifestation  organisée par la mairie 15/16  regroupant  une  rétrospective des Peintures de Paul et Paule Christol  et une  exposition des Sculptures de Gérard Hilaire, enfant des quartiers nord.  

 

Affiche couleurs et formes a4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vernissage le 4 juillet

A partir de 18h

Au Pôle de Arts Visuels,

90, plage de l’Estaque (16ème)

Renseignements 04 91 09 29 93

PLUS D’INFOS 1 et 2

 

 

 

INVIT PAV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soumis par Marseille 15-16

Dernières nouvelles de notre monde

 

La sensibilité de l’être face au froid et à lanN2B_nouvelles du monde

surdité de notre monde, voilà l’objet de ces

dix-sept nouvelles. Les personnages que

ce livre met en scène, sont ceux de notre

quotidien qu’on ne voit pas toujours, mais

qui souffrent dans l’isolement de leur for

intérieur ; peut-être que nous en faisons

nous-mêmes partie. Cet ouvrage a donc

l’ambition de raconter un monde, notre monde

tel qu’il est ; pas très heureux à vrai

dire. Mais les vérités ne sont jamais livrées

nues, et les textes appellent à la complicité ;

l’auteur a fait une partie du travail, au lecteur

de faire l’autre !

 

 

 

 

 

 

Abderrahim Bouzelmate, jeune professeur

de lettres modernes et vivant dans le quartier

de la Solidarité (15ème arrondissement), signe

un recueil attachant mettant en scène des

personnages sensibles face à un monde

sourd et froid.

 

Dernières Nouvelles de notre monde,

Abderrahim Bouzelmate, De Varly

éditions.

Sur commande :

 

www.livredumonde.fr/index.php/module/souscription/resid/20/dernieresnouvelles-de-notre-monde-de-abderrahimbouzelmate.Html

 

 

 

 

L’Estaque, art et patrimoine

 

couverture-livre-estaque-art-et-patrimoine

Les différents lieux de l’Estaque à Saint-Henri racontés à travers les peintres (Monticelli,Cézanne, Renoir, Dufy, Derain, Braque, Friesz, Marquet…) qui y ont séjourné et leurs tableaux. Mais aussi l’Estaque vu par sa population, des usines, des tuileries. 230 pages, 130 tableaux, plus de 400 illustrations (cartes postales anciennes,documents d’archives, photographies) et un dépliant pour une visite guidée des sites évoqués rendent cet ouvrage exceptionnel.

 

 

L’Estaque, art et patrimoine, chronique

d’une double histoire, Geneviève Blanc,

228 pages.

Sur commande : www.lestaque.fr

Renseignements : 06 63 17 09 31 et

estaque.art.patrimoine@gmail.com

Soumis par Marseille 15-16

Mimi corsicaLa Zumba a débarqué en France, et elle fait un carton. La Zumba ? « C’est un mélange de danse et de fitness inventé par un Colombien dans les années 1990 », explique Mymy Corsica. Danseuse depuis 15 ans, Mymy est professeure de Zumba à Marseille et donne des cours dans le 15e arrondissement à l’Espace Denis Papin, à La Calade et à Bougainville. « Mes cours sont accessibles à tous, de 14 à 65 ans, tant pour les filles que pour les garçons. J’ai même des boxeurs et des footballeurs qui viennent s’entraîner, détaille Mymy Corsica. La Zumba, c’est ludique, cela permet de décompresser tout en faisant travailler son corps ». Une fois par mois, Mymy organise une Zumba Night : « C’est plutôt ambiance “discothèque”, on danse pendant plus de deux heures ! » La soirée organisée dans les 15/16 a rencontré un franc succès : « Nous étions plus de 80, la salle était presque trop petite ! »

 

Zumba pratique

Un cours de Zumba avec Mymy Corsica ? C’est 5e, que l’on règle à la séance ou au mois. « Cela permet de ne payer que les cours auxquels on assiste », précise Mymy. Pour une soirée Zumba Night, le prix d’entrée est fixé à 15e pour plus de deux heures de fiesta rythmée. « Une boisson est offerte mais, attention, nonalcoolisée ! » Préparez-vous à mouiller le tee-shirt !

 

 

Soumis par Marseille 15-16

 

Impartial industrieÀ partir de 2010, Impartial industrie a animé une émission sur Radio Comores Marseille (RCM). « Nous avions deux heures d’antenne par semaine dédiées au hip hop à Marseille », explique Soualah Chambani, membre de l’association basée au Castellas (15e). Rencontres et interviews de rappeurs, annonces de concerts : les bénévoles d’Impartial industrie ont à ce point apprivoisé le micro que le directeur de RCM leur a récemment confié toutes les plages horaires du week-end. « Nous avons donc notre propre radio, que l’on peut écouter sur www.envoye-radio.com », précise Soualah Chambani qui, avec ses collègues, est en train de peaufiner la grille des programmes.

 

Demandez le programme

Sur Envoyé radio, il y a L’Émission – c’est son nom – consacrée au hip hop. Mais on peut aussi écouter Magic music qui traite du RAP US, le Mia talk chaud, une émission de débat, et deux rendez-vous musicaux animés par des DJ.

Soumis par Marseille 15-16

Catherine Vestieux2Si l’on vous dit « danses et cultures urbaines à Marseille », pas d’hésitation : c’est de l’association Ph’art et balises dont on vous parle. Basée à L’Estaque (16e), ce centre des pratiques et des arts urbains – autrement dit, danse et graph – a été créé en 1994. « Nous avons une quinzaine d’ateliers dans Marseille, dont cinq dans les 15/16 », détaille Catherine Vestieu, présidente de l’association. Le but, explique-t-elle, est de faire prendre confiance aux jeunes pour qu’ils aillent, ensuite, à la rencontre des autres, comme lors de tremplins. « Nous avons aussi un atelier lecture et écriture lors duquel ils imaginent un scénario et réalisent un film. La vidéo, cela leur plaît, ils se mettent à lire et écrire sans s’en apercevoir. » Comme dans nombre de structures des 15/16, plusieurs intervenants sont des jeunes de nos arrondissements : « Nous les avons formés, et maintenant certains travaillent avec nous », souligne la présidente.

 

Do it !

Les jeunes des ateliers de danse de Ph’Art et balises participent chaque année au Do it, soirée des cultures urbaines de la Fiesta des Suds. « Certains y assistent en tant que spectateurs, mais d’autres montent sur scène pour présenter ce qu’ils ont appris », explique Catherine Vestieu.

 

Soumis par Marseille 15-16

FattyFathy Bourayou a débuté sa carrière de dessinateur de presse en Algérie à la fin des années 1980. « Nous avions créé un journal satirique appelé Le Jeune indépendant où nous caricaturions la société algérienne. Dès le quatrième numéro, le journal fut saisi par le pouvoir : j’avais fait la une sur la torture pendant les événements d’octobre 1988. » Sa mine affûtée étrillant tout autant le régime militaire que les intégristes islamiques, Fathy Bourayou n’eut d’autre choix que de s’exiler en France en 1994, et de s’installer à Marseille. « Depuis, j’ai un rêve : rassembler tous les dessinateurs autour de deux symboles : la paix et la liberté. » C’est pourquoi il a créé en 2012 le Festival international de la caricature, du dessin de presse et de la satire de l’Estaque qui aura lieu cette année du 20 au 22 septembre. « Il s’agit de rendre hommage à la satire française et universelle, ainsi qu’aux journalistes et artistes qui ont été tués. La démocratie, ça se paye cher. »

 

Festival de la caricature

Le deuxième Festival international de la caricature de l’Estaque accueillera cette année : Brito du Canard enchaîné, Aurel du Monde, Tignous de Marianne, Goubelle de VSD, Haddad du journal londonien Al Hayat, Rousso de Siné mensuel, Rafagé de Belgique, sans oublier Slim, le doyen de la BD algérienne.

Soumis par Marseille 15-16

 

Dominique Guende se définit elle-même comme « la Jeannie Longo

de l’aviron ». Médaillée à plusieurs Dominique Guendereprises, c’est forte de sa notoriété qu’elle crée en 2003 l’association Avi Sourire pour faciliter l’accès des handicapés aux sports nautiques. « À Corbières, je propose de l’aviron de mer toute l’année, pour le loisir ou la compétition », précise-t-elle. Constatant que « les gens viennent plus facilement s’ils ont le choix entre plusieurs disciplines », Dominique Guende a mis en place des partenariats avec d’autres structures pour élargir l’offre : les adhérents peuvent ainsi faire de la voile, du canoë-kayak, des sorties palme-masque-tuba et de l’escalade.

 

Un dispositif unique en France

Sur l’eau toute l’année, Dominique Guende propose aux handicapés moteurs et mentaux une activité aviron, des stages découverte ou perfectionnement..

Renseignements : 06 17 50 29 83 et

lavisourire@gmail.com

Page 1 sur 41234